Les Enseignants

VERS UNE CIVILISATION SOLAIRE
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Si nous connaissons la réalité astronomique de l’héliocentrisme, nous n’en avons pas encore tiré toutes les conséquences dans les domaines biologique, psychologique, culturel, spirituel. A l’heure où l’homme cherche à capter d’une manière plus directe l’énergie solaire, pourquoi n’essaie-t-il pas de découvrir en lui-même dans sa vie psychique et, par extension, dans sa vie sociale, la trace solaire trop longtemps enfouie ? Le soleil est présent en chacun de nous, et il peut donc se manifester au point d’étendre notre conscience à une vision planétaire des problèmes humains.
  • Édition : Prosveta – 1982 / (N° 201)
LA FORCE SEXUELLE OU LE DRAGON AILÉ
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Animal fantastique commun à toutes les mythologies et présent jusque dans l’iconographie chrétienne, le dragon n’a pourtant rien d’une lointaine fiction : il est le symbole des forces instinctives de l’être humain. Et toute l’aventure de la vie spirituelle consiste à dompter, apprivoiser et orienter ces forces pour les utiliser comme moyens de propulsion vers les hautes cimes de l’esprit. Car si ce monstre à queue de serpent et qui crache des flammes possède aussi des ailes, c’est bien la preuve que les forces qu’il incarne ont une destination spirituelle. « La force sexuelle est une énergie que l’on peut comparer au pétrole, dit Omraam Mikaël Aïvanhov, les ignorants et les maladroits sont brûlés – cette force brûle leur quintessence – tandis que ceux qui savent l’utiliser, les initiés, volent dans l’espace ». Tel est le sens du Dragon ailé.
  • Édition : Prosveta – 1985 / (N° 205)
L’ÉGRÉGORE DE LA COLOMBE OU LE RÈGNE DE LA PAIX
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Combien de gens travaillent actuellement pour la paix dans le monde ! Mais en réalité ils ne font rien pour que cette paix s’installe vraiment. Ils n’ont jamais pensé que c’est d’abord toutes les cellules de leur corps, toutes les particules de leur être physique et spychique qui doivent vivre d’après les lois de la paix et de l’harmonie afin d’émaner cette paix pour laquelle ils prétendent travailler.
  • Pendant qu’ils écrivent sur la paix, qu’ils se réunissent pour parler de la paix, ils continuent à alimenter la guerre en eux, car ils sont sans cesse en train de lutter contre une chose ou une autre. Alors, quelle paix peuvent-ils apporter?
  • La Paix, l’homme doit d’abord l’installer en lui-même, dans ses actes, ses sentiments, ses pensées. C’est à ce moment-là seulement qu’il travaille véritablement pour la paix.
  • Édition : Prosveta – 1986 / (N° 208)
LA LUMIÈRE, ESPRIT VIVANT
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Substance vivante de l’univers avec laquelle la tradition rapporte que Dieu a créé le monde et, depuis quelques années, formidable moyen d’exploration et d’action grâce à la mise au point du laser, la lumière nous offre un champ de possibilités infinies tant dans le domaine matériel que spirituel.
  • Ce sont les possibilités spirituelles de la lumière qu’Omraam Mikhaël Aïvanhov nous invite ici à découvrir : la lumière qui est protection, nourriture, instrument de connaissance de l’homme, de la nature et de Dieu, mais surtout seul moyen véritablement efficace pour nous transformer et transformer le monde.
  • Édition : Prosveta – 1986 / (N° 212)
LA GALVANOPLASTIE SPIRITUELLE ET L’AVENIR DE L’HUMANITÉ
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Il existe dans l’univers deux principes fondamentaux qui se reflètent dans toutes les manifestations de la nature et de la vie, et que l’on appelle principe masculin et principe féminin. Toute la création est l’oeuvre de ces deux principes qui sont la répétition des deux grands principes cosmiques créateurs : le Père Céleste et la Mère Divine dont l’homme et la femme sont aussi le reflet.
  • Partout dans la nature vous ne verrez que ces deux principes au travail sous différentes formes et dimensions. Vous les verrez aussi dans l’être humain lui-même, non seulement dans son corps physique mais dans son être psychique où l’esprit et l’intellect représentent le principe masculin, l’âme et le coeur le principe féminin. Ces deux principes doivent obligatoirement travailler ensemble ; séparés, ils sont improductifs, c’est pourquoi ils sont toujours à la recherche l’un de l’autre…
  • La galvanoplastie spirituelle est une application dans la vie intérieure de la science des deux principes.
  • Édition : Prosveta – 1988 / (N° 214)
LE VÉRITABLE ENSEIGNEMENT DU CHRIST
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • L’enseignement du Christ est tout entier contenu dans les quelques lignes de la prière dominicale : « Notre Père qui es aux cieux… »
  • C’est ce que Omraam Mikhaël Aïvanhov montre dans cet ouvrage. « Un Initié, dit-il, procède comme la nature. Regardez : toute cette merveille qu’est un arbre, par exemple, avec ses racines, son tronc, ses branches, ses feuilles, ses fleurs et ses fruits, la nature réussit à le resumer magistralement dans une semence minuscule que l’on met en terre. »
  • Jésus a fait la même chose : toute la science qu’il possédait, il a voulu la résumer dans le « Notre Père » avec l’espoir que les hommes qui le réciteraient et le méditeraient, le planteraient comme une graine dans leur âme, qu’ils arroseraient cette graine, la protègeraient, la cultiveraient, afin de découvrir cet arbre immense de la Science initiatique qu’il nous a laissée.
  • Édition : Prosveta – 1988 / (N° 215)
LE LANGAGE DES FIGURES GÉOMÉTRIQUES
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Depuis des temps très anciens les hommes ont cherché un langage à la fois universel et synthétique, et leurs recherches les ont amenés à découvrir des images, des symboles qui expriment, en les réduisant à l’essentiel, les réalités les plus riches et les plus complexes. Les images, les symboles parlent, ils ont un langage mais le langage symbolique absolu est celui des figures géométriques.
  • Les figures géométriques sont comme une structure, la charpente de la réalité… Mais ces formes, bien que réduites à l’état de squelette, ne sont pas mortes pour autant, car elles représentent des réalités vivantes dans l’homme et dans l’Univers. C’est pourquoi pour pouvoir les interpréter nous devons les vivifier, leur insuffler l’esprit ; elles ne signifient rien tant que nous nous contentons de les étudier extérieurement à nous.
  • Édition : Prosveta – 1989 / (N° 218)
CENTRES ET CORPS SUBTILS
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Depuis des millénaires les hommes s’exercent à multiplier et amplifier leurs sensations et perceptions par l’usage de leurs cinq sens, et c’est ce jeu sur le clavier des cinq sens qu’ils appellent culture et civilisation. Eh bien, c’est un peu pauvre. Quel que soit le degré d’affinement qu’ils puissent atteindre, les cinq sens resteront toujours limités, parce qu’ils n’appartiennent qu’au plan physique et n’exploreront jamais que le plan physique.
  • Tant que les humains n’auront pas compris qu’il existe d’autres domaines à explorer, à voir, à toucher, à respirer, ils ne pourront pas éprouver des sensations nouvelles, plus étendues, plus riches, plus subtiles. Chaque organe est spécialisé : il remplit une fonction déterminée et ne procure que des sensations qui correspondent à sa nature. Pour éprouver des sensations nouvelles, il faut s’adresser à d’autres organes, d’autres centres subtils que nous possédons aussi.
  • Édition : Prosveta – 1986 / (N° 219)
LE ZODIAQUE, CLÉ DE L’HOMME ET DE L’UNIVERS
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Il ne faut pas s’attendre à trouver dans cet ouvrage les éléments d’un manuel d’astrologie. Le Zodiaque que nous présente Omraam Mikhaël Aïvanhov est le Livre des livres, celui dans lequel tout est écrit. Les constellations et les planètes sont autant de signes hiéroglyphiques, de caractères sacrés, dont le déchiffrement nous révèle la création du monde et de l’homme, leur évolution commune, l’identité de leur structure. Et tout être conscient de son appartenance à l’univers sent s’imposer à lui la nécessité du travail intérieur à accomplir, afin de retrouver en lui-même la plénitude de l’ordre cosmique dont le cercle du zodiaque est le parfait symbole.
  • Édition : Prosveta – 1988 / (N° 220)
LE TRAVAIL ALCHIMIQUE OU LA QUÊTE DE LA PERFECTION
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Ne luttez pas contre vos faiblesses et vos vices, car c’est eux qui vous terrasseront, mais apprenez à les utiliser en les mettant au travail. Que ce soit la jalousie, la colère, la cupidité, la vanité, etc… Il faut savoir comment les mobiliser afin qu’ils travaillent pour vous dans la direction que vous avez choisie.
  • Prenez les forces de la nature, comme l’électricité, le vent, les torrents, la foudre… Maintenant que l’homme sait comment les dominer et les utiliser, il s’enrichit. Et pourtant, à l’origine, ce sont des forces hostiles. Vous trouvez normal d’utiliser les énergies naturelles, alors pourquoi êtes-vous étonnés quand on vous parle d’utiliser les énergies primitives qui sont en vous ?… Lorsque vous connaîtrez les règles de l’alchimie spirituelle vous saurez transformer et utiliser toutes les forces négatives que vous possédez en abondance.
  • Édition : Prosveta – 1987 / (N° 221)
LA VIE PSYCHIQUE : ÉLÉMENTS ET STRUCTURES
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Il n’existe pas de représentation de l’être humain qui rende absolument compte de toute sa complexité, c’est pourquoi il ne faut pas s’étonner si les religions et les différents systèmes philosophiques n’ont pas tous eu la même conception de sa structure. Tous sont dans le vrai, cela dépend de quel point de vue on se place.
  • Quand on veut donner une idée de l’anatomie de l’être humain, pour la facilité de la compréhension, on est obligé de faire des planches différentes représentant les différents systèmes : osseux, musculaire, circulatoire, nerveux… Il en va de même pour l’organisme psychique : exactement comme un anatomiste, un Initié se sert de différents schémas ou divisions suivant les aspects de l’être humain et les problèmes qu’il veut approfondir.
  • Édition : Prosveta – 1987 / (N° 222)
CRÉATION ARTISTIQUE ET CRÉATION SPIRITUELLE
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • « L’idée de création est la quintessence de notre Enseignement, dit le Omraam Mikhaël Aïvanhov . Chaque être a besoin de créer, mais la vraie création fait appel à des éléments de nature spirituelle. L’artiste qui veut créer doit se dépasser, se surpasser, et par la prière, la méditation, la contemplation, capter des éléments dans les régions supérieures. »
  • Ainsi , on découvre que les lois de la véritable création artistique ne sont autres que les lois de la création spirituelle. En édifiant son œuvre , l’artiste entreprend un travail de régénération intérieure identique à celui du spiritualiste, et inversement, dans ses efforts vers la perfection, le spiritualiste accomplit sur lui-même un travail de création identique à celui de l’artiste.
  • Édition : Prosveta – 1986 / (N° 223)
HARMONIE ET SANTÉ
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Si vous êtes malade , c’est que vous entretenez un désordre en vous : vous avez nourri certaines pensées, certaines attitudes et cela a fini par se refléter sur votre santé. La meilleur arme contre la maladie, c’est l’harmonie : jour et nuit, pensez à vous synchroniser, à vous mettre en accord, en consonance avec la vie tout entière, la vie illimitée, la vie cosmique.
  • C’est cela la véritable harmonie. S’harmoniser avec quelques personnes : sa femme ou son mari, ses enfants, ses parents, ses voisins, ses amis, c’est encore insuffisant. C’est avec la vie universelle que l’on doit s’accorder.
  • Édition : Prosveta – 1988 / (N° 225)
LE LIVRE DE LA MAGIE DIVINE
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • La véritable magie, la magie divine, consiste à utiliser toutes ses facultés, toutes ses connaissances pour la réalisation du Royaume de Dieu sur la terre. Très peu de mages sont arrivés à ce degré supérieur où l’on n’a même plus d’intérêt pour les pratiques magiques elles-mêmes, où l’on cesse de vouloir commander aux esprits pour satisfaire des ambitions personnelles, où l’unique idéal est de travailler dans la lumière et pour la lumière. Ceux qui y parviennent sont des théurges , leur travail est absolument désintéressé. Ce sont les véritables bienfaiteurs de l’humanité.
  • Édition : Prosveta – 1988 / (N° 226)
REGARDS SUR L’INVISIBLE
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Il ne faut pas croire que parce qu’une personne possède des qualités médiumniques, elle peut avoir accès à toutes les régions du monde invisible ; non, elle ne verra que ce qui correspond à son état de conscience, à ses pensées, à ses désirs. La clairvoyance est donnée à chacun en fonction de son degré d’évolution ; celui qui patauge encore dans les régions inférieures du plan astral, ne rencontrera que des entités qui peuplent ces régions et il souffrira.
  • Si vous entrez en communication avec les entités célestes, la splendeur divine, vous devez vous purifier, élargir votre conscience et travailler pour le plus haut idéal : la fraternité entre les hommes, le Royaume de Dieu. À ce moment-là, vos émanations deviendront plus pures, vos vibrations plus subtiles et non seulement les esprits lumineux vous laisseront accéder jusqu’à eux mais ils viendront vous visiter, car ils trouveront en vous leur nourriture.
  • Édition : Prosveta – 1988 / (N° 228)
LA VOIE DU SILENCE
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Combien on se trompe en pensant que le silence est nécessairement le désert, le vide, l’absence de toute activité, de toute création, en un mot le néant ! En réalité, il y a silence et silence, et d’une façon générale on peut dire qu’il en existe deux sortes : celui de la mort et celui de la vie supérieure
  • C’est ce silence de la vie supérieure justement qu’il faut comprendre et dont nous parlons ici. Ce silence n’est pas une inertie mais un travail intense qui se réalise au sein d’une parfaite harmonie. Il n’est pas non plus un vide, une absence, mais une plénitude comparable à celle qu’éprouvent des êtres unis par un grand amour et qui vivent quelque chose de tellement profond qu’ils ne peuvent l’exprimer par des gestes ou par des mots. Le silence est une qualité de la vie intérieure.
  • Édition : Prosveta – 1989 / (N° 229)
APPROCHE DE LA CITÉ CÉLESTE
Omraam Mikhaël Aïvanhov
  • Il existe de nombreuses interprétations de l’Apocalypse, mais pour moi aucune encore n’a jamais véritablement touché le vrai, le fond. Pourquoi ? Il y a plusieurs raisons, mais c’est surtout parce qu’au lieu de ne voir dans ce livre que l’essentiel, c’est-à-dire la description d’éléments et de processus de la vie intérieure et de la vie cosmique, on a cherché à y reconnaître des personnages, des pays, ou des événements historiques. Alors, évidemment, qu’est-ce que l’on a pu faire comme erreurs sur les quatre cavaliers, la bête à sept têtes et à dix cornes, la femme couronnée d’étoiles, la grande prostituée, la nouvelle Jérusalem !
  • Je vous ai donné, moi aussi, l’interprétation de quelques passages, mais sachez encore que vous n’en recevrez aucun bienfait si vous n’avez pas d’abord travaillé à acquérir les véritables bases de la vie spirituelle. Car tous ces symboles, il ne suffit pas de les comprendre intellectuellement, il faut pouvoir les vivifier en soi. Et tant que vous n’avez pas fait un travail préalable de purification, de maîtrise de soi et d’élévation intérieure, vous resterez en dehors des merveilles de l’Apocalypse.
  • Édition : Prosveta – 1989 / (N° 230)
VISIONS DE L’ATLANTIDE
Edgar Cayce
  • Edgar Cayce, celui qu’on a appelé l’Homme du Mystère, le plus grand visionnaire que l’Amérique ait connu, révèle ce que furent la légendaire Atlantide et sa civilisation oubliée.
  • Selon Cayce, les Atlantes connaissaient déjà, en des temps préhistoriques, la radio, la télévision, les avions, et même l’énergie atomique et le laser. Apprentis sorciers, ils firent un mauvais usage de leurs découvertes et causèrent leur propre perte. Aujourd’hui, les Atlantes vivent parmi nous, ce qui expliquent les progrès foudroyants de la science depuis le début du siècle. Allons-nous commettre les mêmes erreurs ? Allons-nous aussi détruire jusqu’aux derniers vestiges de notre civilisation ? Et l’Atlantide va-t-elle ressurgir des eaux comme l’a prédit Cayce ?
  • A toutes les questions que se pose l’humanité, depuis Platon, cet ouvrage apporte une réponse, aussi troublante que passionnante, en soulevant le voile de mystère qui entoure le continent perdu.
  • Traduit de l’anglais par France-Marie Watkins
  • Édition : J’ai Lu – 1973
CONSEILS DU COEUR
Dalaï-Lama
  • Dans la tradition tibétaine, les conseils que donnaient les grands maîtres à ceux qui venaient les consulter étaient rassemblés sous forme de livres intitulés « Conseils du coeur ». Le Dalaï-Lama a voulu reprendre cette coutume et offre ici une série de conseils simples, destinés à accompagner chacun tout au long de sa vie, quelles que soient ses croyances et sa religion. A ceux qui souffrent de solitude, a ceux qui ne s’aiment pas ou sont prisonniers d’une passion amoureuse, celui que les Tibétains nomment Kundun – la Présence – s’adresse à chaque homme et à chaque femme, selon son âge, son état d’esprit, sa situation personnelle et son rôle dans la société.
  • Le Dalaï-Lama nous apprend à adopter un regard ouvert sur le monde et sur nous-mêmes afin de tirer le meilleur parti de notre existence et d’atteindre la paix intérieure. Il indique la voie de l’amour, qui donne son véritable sens à la vie.
  • Édition : Presses de la Renaissance – 2001 / France Loisirs – 2002
ENTRETIENS SUR LA DOCTRINE SECRÈTE
H. P. Blavatsky
  • « La doctrine secrète » est basée sur les stances archaïques du « Livre de Dzyan », et celles-ci étant trop abstraites pour la plupart des nouveaux venus à l’étude de la philosophie Ésotérique, il fut décidé de consacrer les débats de réunions hebdomadaires aux stances prises une par une, et à divers autres sujets métaphysiques.
  • Les questions ont été posées par les membres qui, pour la plupart, appuyaient leur objections et contestations sur les idées de la science moderne et les déductions logiques qu’ils en avaient tirées. Comme les objections de ce genre sont généralement communes à tous ceux qui étudient « La Doctrine Secrète », il n’a pas été jugé nécessaire de les inclure, de sorte que l’on en a seulement retenu la substance. En tout cas, les réponses sont basées sur les comptes rendus sténographiques, et sont celles de la Philosophie Ésotérique, telles que les a données H.P.B. en personne.
  • Traduit de l’anglais par la Loge Blavatsky
  • Édition : Adyar – 1976
NOSTRADAMUS, HISTORIEN ET PROPHÈTE.
Les prophéties de 1555 à l’an 2000
Jean-Charles de Fontbrune
  • Fin d’une civilisation, peur de l’Occident, Un monde qui meurt, autant de titres qui, depuis peu, fleurissent chez les libraires et dans la presse.
  • Cette fois, un traducteur sérieux fait parler un vrai prophète et, paradoxalement, un véritable historien : Nostradamus.
  • Grâce à un travail acharné et à une méthode rigoureuse, où le rationnel l’emporte toujours sur le jugement personnel et l’imagination. Jean-Charles de Fontbrune extirpe des quatrains de Nostradamus l’histoire de la Civilisation occidentale, de 1555 à l’an 2000, vue à travers l’histoire de la France et de la Papauté.
  • Avec une honnêteté intellectuelle incontestable, Jean-Charles de Fontbrune fait revivre et « vivre » une grande quantité d’événements décrits dans le détail par Nostradamus.
  • Sans complaisance, sans esprit partisan, respectant, sans jamais défaillir, le texte prophétique, il tire des quatrains, avec une précision inégalée à ce jour, les événements passés et les tribulations que va connaître le monde dans les vingt dernières années du XX ème siècle.
  • Demain, notre monde, gonflé d’orgueil et de puissance, va enfanter, dans la douleur et les convulsions, un monde nouveau prometteur. Ce livre est un message d’espoir. Il est le livre qui rend enfin intelligible pour chacun de nous, les quatrains de Nostradamus restés obscurs pendant quatre siècles.
  • Édition : Éditions du Rocher – 1980
OMRAAM MIKHAËL AÏVANHOV ET LE CHEMIN DE LUMIÈRE
Louise-Marie Frenette
  • « Omraam Mikhaël Aïvanhov se situe dans la lignée des grands Maîtres de l’humanité, et sa parenté spirituelle avec eux se manifeste à travers les moindres actes de sa vie. Une incarnation comme la sienne est comme un fleuve qui entraîne sur son parcours de puissants courants venus des plans supérieurs. Elle transforme tout sur son passage, redonne vie à de nombreux êtres en les poussant vers le large et en les orientant vers leur mission de serviteurs de la Lumière. » (Extrait de l’Introduction).
  • Né en Bulgarie en 1900, il connaît sa première extase à l’âge de quinze ans. Après cette illumination, il consacre vingt années de sa vie à des exercices spirituels assidus, tout en restant bien ancré dans le réel.
  • En 1937, il se rend en France où il enseigne pendant près de 50 ans. À sa mort, en 1986, des milliers de gens, dans le monde, suivent son enseignement.
  • Cet enseignement comporte nombre de conseils et méthodes capables d’aider chaque être humain dans sa recherche d’un mieux être, d’un mieux vivre : le yoga du soleil, qui illumine l’âme et rajeunit le corps, le yoga de la nutrition, qui peut donner la santé physique et psychique, la façon d’utiliser les puissances de la pensée ou les forces de la nature qui nous entourent.
  • Ce livre est la toute première biographie détaillée, abondamment documentée, de ce grand Maître spirituel d’origine bulgare.
  • L’auteur, qui l’a connu pendant les dix dernières années de sa vie, a d’abord puisé dans les quelque 5 000 conférences qu’il a données entre 1938 et 1986. En second lieu, elle a fait des recherches dans plusieurs pays où il avait vécu et enseigné ; elle a pu ainsi obtenir les témoignages de près d’une centaine de personnes.
  • Par son rayonnement et son enseignement, Omraam Mikhaël Aïvanhov a ouvert à d’innombrables personnes le chemin de la Lumière.
  • Édition : A.L.T.E.S.S. – 1997
L’HOMME À LA DÉCOUVERTE DE SON ÂME
Carl Gustav Jung
  • C.G. JUNG (1875-1961) est l’un des grands maîtres de la psychologie moderne et l’influence de son œuvre extraordinairement riche ne cesse de se développer.
  • Publié par les soins du Dr Roland Cahen, L’homme à la découverte de son âme est l’ouvrage fondamental de Jung, le plus connu aussi, et cette réédition en format de poche lui assurera une diffusion encore accrue. L’auteur y a rassemblé certains de ses plus importants travaux et à partir de ce livre, le lecteur pourra rayonner dans toutes les directions de la pensée jungienne.
  • Préfaces et adaptation du Dr Roland Cahen
  • Édition : Petite bibliothèque Payot – 1962
RETROUVEZ LES SENS DU SACRÉ
Sam Keen
  • Que représente pour nous aujourd’hui le concept de spiritualité ? Avons-nous seulement une idée de ce que c’est ? Et parmi ceux qui croient encore qu’il existe une place pour la spiritualité – qu’on évoque communément en parlant de l' »âme » – combien l’accueillent dans leur vie quotidienne ? Est-il possible, en cette époque chaotique, d’avoir le sens du sacré dans la vie de tous les jours, ou faut-il mettre notre esprit et notre Dieu de côté en arrivant au travail ?
  • Comment retrouver le sens du sacré pour pallier les effets dévastateurs d’une fixation sur le progrès technologie et sur l’autoritarisme religieux ? Sam Keen nous aide à découvrir une nouvelle vision spirituelle du monde et nous offre des méthodes pour nous réapproprier notre esprit, notre âme et, pourquoi pas, un Dieu. Il s’agit pour nous d’entreprendre un voyage, une quête parfois difficile qui nous permettra d’atteindre mieux-être et plénitude. Ce périple a pour point de départ notre propre vie. L’auteur nous invite à nous remémorer les nombreux moments de notre existence, naissance d’un enfant, mariage, décès d’un proche, à la fois simples et porteurs de vérités, où une force spirituelle s’est manifestée. C’est à cette seule condition que nous appréhenderons la véritable dimension du sacré.
  • Traduit de l’anglais américain par Michel Montagne
  • Édition : Éditions du Rocher, Âge Du Verseau –
ET SI L’AVENTURE HUMAINE DEVAIT ÉCHOUER
Théodore Monod
  • « Et Si l’aventure humaine devait échouer… Supposition absurde! L’homme n’occupe-t-il pas le sommet de l’évolution biologique? N’est-il pas le seul animal dont la tanière s’éclaire la nuit ? Le seul aussi qui soit capable d’avoir une histoire et de l’écrire ? L’antique Serpent nous l’avait promis: Vous serez comme des Dieux… Et la puissance, certes, nous l’avons eue, au moins matérielle. Nous, les rois orgueilleux de la créa-tion. Nous les maîtres d’une terre bordée de nuit… Mais Si l’homme n’a pas la sagesse de respecter la vie, le monde ne risque-t-il pas de continuer sans lui ? »
  • Édition : Éditions Grasset & Fasquelle – 2000
LA PROJECTION DU CORPS ASTRAL
Sylvain Muldoon et Hereward Carrington
  • La Projection du Corps Astral est l’étude la plus complète et la plus détaillée jamais écrite sur le sujet de la projection astrale. Publiée pour la première fois en 1929, elle a acquis, au cours de ses nombreuses rééditions, la réputation de l’ouvrage le plus important sur le sujet.
  • Le Dr. Hereward Carringon, l’un des plus éminents chercheurs de l’occulte, nous a permis de disposer d’un matériel de première importance, en révélant le compte rendu remarquable des expériences hors-du-corps de Sylvain Muldoon.
  • M. Muldoon a commencé à se projeter involontairement dès l’âge de douze ans. Il fut fasciné par ces expériences et se mit à étudier le phénomène. Ce livre est le résultat de ses expériences.
  • Il parle, avec abondance de détails, du câble astral, des vitesses et des champs de déplacement, des différents rêves de vol, ainsi que des lois fondamentales, et des sensations, du monde astral et de ses « habitants ». M. Muldoon donne également des indications très précises sur les « techniques » de projection du corps astral, sur ce qu’il faut et de qu’il ne faut pas faire.
  • La Projection du Corps Astral est une description si complète des phénomènes de projection, et du monde astral, qu’elle constituera un « guide » passionnant pour tous les chercheurs qu’ils soient « amateurs » ou scientifiques.
  • Traduit de l’anglais par P. Couturiau et S. Vanina
  • Édition : Éditions du Rocher – 1968
SIRAGUSA, MESSAGER DES EXTRATERRESTRES
Victorino Del Pozo
  • Les surprenantes révélations d’Eugenio Suragusa :

– Sa première rencontre physique avec les extraterrestres.
– Son voyage sur la Lune Noire.
– Entrevue exceptionnelle avec les extraterrestres Adoniésis, Astar Sheran, Woodok et Link. Conversations et messages.
– La conscience des réincarnations.
– Documents exceptionnels sur les vaisseaux, les êtres extraterrestres et la connaissance du passé de notre planète.

  • Traduit de l’espagnol par Carole Savoia
  • Édition : C.O.S.M.I.C.I.A. – 1979
SIRAGUSA, L’ANNONCIATEUR
Victorino Del Pozo
  • Que celui qui a des oreilles écoute :
  • Maintenant vous êtes libres d’aller où vous voulez et avec qui vous voulez. Vous êtes libres d’accepter ou de refuser.
  • Maintenant vous êtes seul avec vous-même en compagnie des valeurs de votre conscience.
  • Vous pourrez être avec le mal ou avec le bien. Vous pouvez être avec la haine ou avec l’amour.
  • Je me limite à regarder :
  • Je vous ai conduits au sommet de la montagne où nichent les aigles. Vous pourrez descendre dans la vallée si vous voulez, je ne vous retiendrai pas. Je vous ai enseigné les valeurs du bien et celles du mal. Vous êtes libres de mettre en pratique les unes et les autres, je ne vous dissuaderai ni ne vous conseillerai ultérieurement.
  • Ma vie n’est pas liée à la vôtre, et mon esprit ne pourra illuminer vos esprits si vous tombez dans les ténèbres. Je ne pourrai rien faire qui puisse donner un souffle de réconfort et d’espérance. Les portes de mon bien demeureront fermées à celui qui préfère paître dans la vallée du mal.
  • Les tribulations sont proches. Que celui qui a des oreilles écoute, médite et déduise.
  • Je parlerai de moins en moins et de moins en moins je tendrai mes mains en aide.
  • Édition : C.O.S.M.I.C.I.A. – 1982
LE LIVRE DU VOYAGE
Bernard Werber
  • Imaginez un livre qui pourrait contenir la sagesse de cent, de mille autres livres, pareil à nul autre cependant, une bibliothèque à lui tout seul.
  • Un livre facile comme une chanson, excitant comme un jeu vidéo, exigeant comme un évangile, précieux et secret comme un très vieux grimoire.
  • Imaginez un livre qui proposerait à son héros, le plus fabuleux et le plus économique voyage qui soit : un voyage intérieur.
  • Avec des images très simples, il raconterait l’histoire de la terre et des cieux, du big-bang au silex et du silex à l’ordinateur.
  • Celle des continents, des plaines et des fleuves, des déserts et des jardins, des huttes et des gratte-ciel. Des caravanes et des vaisseaux spatiaux.
  • On y respirerait tous les parfums et on y entendrait toutes les musiques. Il parlerait de la guerre et de la beauté, des foules aveugles et des rencontres très intimes.
  • On y vivrait toutes les aventures. Il expliquerait comment vaincre la peur, lutter contre la malchance, la maladie et la mort.
  • Il apprendrait à se méfier des systèmes, des prêtres et des philosophes autant que de soi-même. Le refus des sorcelleries, des magies, des métaphysiques. À cultiver le désir, le bonheur et l’amour.
  • Édition : Albin Michel S. A. – 1997

Ce site est une modeste invitation à parcourir ensemble le chemin de la réflexion…