Cosmogonie – Cosmologie [11 ouvrages]

L’ÉNIGME DE L’ATLANTIDE
Edouard Brasey
  • L’Atlantide, monde attesté par Platon, Diodore de Sicile, Plutarque et bien d’autres, a-t-elle réellement existé ? Pour tenter de cerner son énigme, l’auteur a choisi de nous entraîner dans une vaste enquête policière qui l’a conduit à entendre tous les témoins du drame, à rechercher toutes les pistes et indices accréditant l’existence passée du continent immergé. Avec lui interrogeons-nous sur les mythes du Déluge, celui des Titans et des Dieux, penchons-nous sur les mystères des pyramides égyptiennes et sud-américaines, sur les correspondances entre les hommes de Cro-Magnon, les Mayas et les Basques.
  • Écoutons aussi les prophéties d’Edgar Cayce, traversons les zones d’ombre du Triangle des Bermudes, plongeons en compagnie de Jacques Mayol et du commandant Cousteau à la découverte de très étranges vestiges.
  • Au fil de ce troublant voyage à travers le temps et l’espace, l’enquête se double en filigrane d’une véritable quête initiatique. Car l’Atlantide n’est pas uniquement une île engloutie depuis douze mille ans au fond de l’Océan, l’Atlantide gît au fond de nous-mêmes, inaltérable miroir de nos origines perdues.
  • Édition : Pygmalion – 1998
  • ISBN :
VISIONS DE L’ATLANTIDE
Edgar Cayce
  • Edgar Cayce, celui qu’on a appelé l’Homme du Mystère, le plus grand visionnaire que l’Amérique ait connu, révèle ce que furent la légendaire Atlantide et sa civilisation oubliée.
  • Selon Cayce, les Atlantes connaissaient déjà, en des temps préhistoriques, la radio, la télévision, les avions, et même l’énergie atomique et le laser. Apprentis sorciers, ils firent un mauvais usage de leurs découvertes et causèrent leur propre perte. Aujourd’hui, les Atlantes vivent parmi nous, ce qui expliquent les progrès foudroyants de la science depuis le début du siècle. Allons-nous commettre les mêmes erreurs ? Allons-nous aussi détruire jusqu’aux derniers vestiges de notre civilisation ? Et l’Atlantide va-t-elle ressurgir des eaux comme l’a prédit Cayce ?
  • A toutes les questions que se pose l’humanité, depuis Platon, cet ouvrage apporte une réponse, aussi troublante que passionnante, en soulevant le voile de mystère qui entoure le continent perdu.
  • Traduit de l’anglais par France-Marie Watkins
  • Édition : J’ai Lu – 1973
  • ISBN :
LA BIBLE
André Chouraqui
  • Une nouvelle Bible, une nouvelle traduction… 2496 pages et 20 ans de sa vie consacré à cet ouvrage…
  • André Chouraqui, né en Algérie, d’une vieille famille juive d’Espagne, est installé à Jérusalem depuis 30 ans. Voulant renouer avec la tradition orale, il veut retrouver l’essence même du texte. il va utiliser un style, des tournures qui n’ont souvent rien à voir avec l’écriture de la Bible actuelle. On va de surprise en surprise.
  • André Chouraqui se veut « oecuménique », il veut amener le lecteur, chrétien ou juif vers une autre vision de ces racines. De toute façon « sa Bible » ne nous laisse pas indifférent et on n’a pas fini de parler de ce livre qui est lié à notre culture et notre civilisation.
  • Édition : Desclées de Brouwer – 1985
  • ISBN : 2-220-025500
LA CHAÎNE BLEUE
Albert Ducrocq
  • Professeur et journaliste dont la voix est très écoutée, Albert DUCROCQ nous a naguère fait vivre l’aventure spatiale avec tout l’enthousiasme qu’on lui connaît.
  • Pionnier de la cybernétique, président de SETI France, il nous convie aujourd’hui à vivre une aventure encore plus extraordinaire que le lancement des satellites.
  • La lune est en effet déjà loin. Voici que les étoiles occupent la scène, avec le développement de programmes pour nous permettre de communiquer avec les êtres intelligents d’autres systèmes.
  • La course au décodage est, au demeurant, engagée.
  • Qui des Américains ou des Soviétiques recevront et interpréteront les premiers le message d’une civilisation extraterrestre ?
  • Au service de cette entreprise – qui, aux Etats-Unis, est maintenant officiellement patronnée par la N.A.S.A. – se sont mis un certain nombre de scientifiques parmi les plus éminents. Albert DUCROCQ les a rencontrés. Ils lui ont dit leurs projets et leurs espoirs.
  • La communication entre les hommes leur avait autrefois permis de se comprendre et de comprendre la Terre. Une communication entre les civilisations fait entrevoir la pas suivant : une compréhension de l’Univers.
  • Édition : Éditions n° 1 – 1979
  • ISBN : 2-86391-003-5
LA COSMOGONIE DES ROSE-CROIX
Max Heindel
  • Ce livre, unique en son genre, est la dernière communication de l’Ordre de la Rose-Croix.
  • Il a été spécialement écrit pour mettre à la portée de tous la connaissance des Grands Mystères et des Grandes Lois de la Nature.
  • Il répond, d’une façon logique, à toutes les interrogations que se posent les hommes sur l’origine et le pourquoi de la vie, en expliquant la Réincarnation et la loi de cause à effet (donc de responsabilité) qui en est le corollaire.
  • Cet ouvrage permet une harmonisation entre l’intellect (la science) et le coeur (la religion) et revêt, actuellement, une importance capitale.
  • Édition : Association Rosicrucienne – 1984
  • ISBN : 2-902450-01-X
COSMOS
Carl Sagan
  • En treize chapitres faisant fidèlement écho aux treize épisodes de la série télévisée, c’est à une stupéfiante visite guidée de l’univers, depuis le Big Bang initial jusqu’aux voyages interstellaires, que nous convie Carl Sagan.
  • Avec la clarté et le lyrisme qui font de lui un vulgarisateur de génie, il nous explique comment l’homme, émergeant de la nuit des temps, a pris conscience de la nature et des dimensions du cosmos par-delà les superstitions et les mythes.
  • Il nous raconte la vie d’hommes extraordinaires qui ont osé, les premiers, avancer des hypothèses en rupture avec les dogmes de leur époque et qui ont bâti pierre à pierre l’édifice du savoir humain. Il nous emmène sur Mars et à la surface de Vénus, dépeint la vie et la mort des quasars et des pulsars, nous fait vivre l’apparition des premières manifestations de la vie sur Terre – nous fait, en un mot, imaginer l’inimaginable…
  • Traduit de l’américain par Dominique Peters et Marie-Hélène Dumas
  • Édition : Mazarine – 1981
  • ISBN : 2-86374-075-X
LA 12ème PLANÈTE.
Zecharia Sitchin
  • Selon notre façon de compter le temps, nous venons de franchir le cap d’un millénaire et les ouvrages de Zecharia Sitchin se démarquent comme des balises lumineuses qui surgissent des sables du Temps pour révéler les réponses à nos questions immémoriales.
  • Sommes-nous seuls en ce monde ? Comment nous sommes-nous retrouvés ici ? pourquoi sommes-nous mortels ? Que nous réserve l’avenir ? Quelle destinée nous est réservée ?
  • Dans La douzième Planète, l’auteur fait plus qu’intriguer le lecteur par ses interrogations ; il lui apporte des réponses éblouissantes, époustouflantes autant que convaincantes. Il met en lumière des textes qui furent gravés sur des tablettes d’argile voilà plusieurs millénaires par les Sumériens, les Babyloniens et les Assyriens. Sitchin les aborde, non pas comme des récits mythologiques, mais comme des archives de ce qui survint sur Terre. Fort de plus de cent illustrations d’artefacts que mirent à jour des archéologues, il prouve la présence dans notre système solaire d’une douzième planète à partir de laquelle les Anunnakis (« Ceux qui des cieux vinrent sur Terre ») se rendirent ici pour édifier, au fil du Temps, nos civilisations.
  • Par son analyse factuelle du passé, Sitchin indique la voie qu’empruntera l’humanité dans l’avenir car, ainsi que l’affirment d’anciens écrits sacrés, « …les premières choses sont les dernières ». En cela, nos origines sont garantes de notre avenir.
  • Traduit de l’américain par François Fargue et Patricia Maré
  • Édition : Louise Courteau – 2000
  • ISBN : 2-89239-224-1
LES PORTES DE L’ATLANTIDE
Guy Tarade
  • Planton n’a pas menti. Les « colonnes d’Hercule » étaient bien autrefois « les portes de l’Atlantide« . En plein océan, au large des côtes africaines et européennes existait, il y a 12 000 ans, une série d’îles fabuleuses que la Tradition considère comme le royaume de Poséidon. Pour Guy Tarade, il ne fait aucun doute que les Atlantes avaient des liens étroits avec des civilisations cosmiques : le continent englouti était le dernier pont reliant l’humanité déchue à ses Ancêtres Supérieurs.
  • Après une longue série de voyages d’études, aux Canaries, aux Açores, en Afrique, dans la Vallée du Nil et sur les antiques terres celtes, Guy Tarade a retrouvé les traces des derniers Atlantes. Il assure qu’une gigantesque migration a précédé la disparition de l’Ile Infortunée et qu’il est possible de découvrir, un peu partout dans le monde, les vestiges d’une Autre science, détenue jadis par des hommes que l’histoire assimila à des demi-dieux.
  • Les portes de l’Atlantide s’ouvrent sur des horizons fantastiques mais réels, que des preuves archéologiques viennent concrétiser. Cet ouvrage serait cependant incomplet s’il ne tentait pas de percer l’énigme de ces cosmonefs interplanétaires inconnus, dont la présence est signalée très souvent sur les terres de l’Ancien Monde.
  • L’Eternel retour n’est pas un mythe, l’Atlantide c’était hier, l’Âge d’or est peut-être pour demain.
  • Édition : Robert Laffont – 1976
  • ISBN :
LA COSMOGONIE D’URANTIA – Tome I
1er partie : L’Univers Central et les SuperUnivers.
2ème partie : Notre Univers Local.
Urantia Foundation
  • Urantia est le nom donné par les administrateurs de l’univers à notre planète, la Terre. Les Urantiens sont les mortels normaux des diverses races terrestres, les Terriens d’hier, d’aujourd’hui, et de demain.
  • Urantia était une banale planète de l’Univers local de Nébadon. Chaque univers local comporte une dizaine de millions de planètes habitées, habitables dans l’avenir, ou à créer pour l’habitation. En l’an de grâce 1934 où ce livre fut achevé, Nébadon, univers local relativement jeune, puisqu’il date seulement de 4OO milliards d’années, contenait déjà 3.840.101 planètes habitées, et plusieurs millions d’autres susceptibles de l’être dans un avenir plus ou moins lointain, le reste étant encore à créer. Pour des raisons exposées dans cette Cosmogonie, c’est cependant Urantia qui fut choisie par le Christ Micaël, Créateur et Souverain de l’Univers de Nébadon, pour siège de son Effusion dans la similitude d’une chair mortelle sous la personnalité de Jésus de Nazareth. L’humanité d’Urantia était déchirée par les séquelles de la rébellion de Lucifer et la faillite partielle de la mission d’Adam et Eve. En lui montrant le chemin du salut, Christ Micaël donnait aux autres planètes de son univers un exemple conforme à la volonté de Dieu. Dès lors Urantia avait cessé d’être une planète banale.
  • Traduit de l’anglais par Jacques Weiss
  • Édition : Urantia – 1955
  • ISBN :
  • [Traduction de Weiss : plus disponible]
LA COSMOGONIE D’URANTIA – Tome II
3ème partie : L’histoire d’Urantia.
Urantia Foundation
  • Cette deuxième partie évoque la naissance, la formation d’ Urantia. Les 3 règnes y sont expliqués ainsi que leur rôle important pour le développement de notre planète.
  • La rébellion de Lucifer, frère de Micaël, l’intervention d’Adam et Eve, la venue du Christ Micaël, l’intervention du prince planétaire et bien d’autres choses sont abordées dans cet ouvrage.
  • Traduit de l’anglais par Jacques Weiss
  • Édition : Urantia – 1955
  • ISBN :
  • [Traduction de Weiss : plus disponible]

>

LA COSMOGONIE D’URANTIA – Tome III
4ème partie : La Vie et les Enseignements de Jésus.
Urantia Foundation
  • En même temps que le Christ Micaël, Créateur de l’univers local de Nébadon, acquérait l’expérience lui permettant de toucher le coeur de tous les hommes par Compassion en toute connaissance de cause, il leur apportait une bonne nouvelle un Évangile formant la base essentielle de la future religion mondiale. Cet évangile est simplement le suivant : tous les hommes qui cherchent à connaître Dieu et à faire sa volonté sont Fils de Dieu par la Foi. Dieu se conduit avec eux comme un Père, veillant sur eux, les guidant et leur pardonnant leurs erreurs avec un amour Paternel, bien plus profond et plus vaste qu’un amour Fraternel. L’amour fraternel est celui que les hommes se manifestent socialement sur le plan physique et affectif dans une même communauté (famille, nation etc.)
  • La religion de Jésus consiste à reconnaître d’abord la Paternité de Dieu, et par voie de conséquence la Fraternité spirituelle humaine. On verra dans quelles circonstances le Christianisme, fondé surtout par les Apôtres Pierre et Paul est une religion de compromis à propos de Jésus négligeant quelque peu le fait essentiel qu’il est impossible d’établir la fraternité des hommes sans la récognition vivante et préalable de la paternité de Dieu.
  • En s’incarnant sur Urantia pour révéler Dieu non seulement aux Urantiens mais à toutes les planètes de son univers, Micaël a fait plus qu’un séjour de passage sur la terre. Sa vie terrestre a été une Effusion, un apport marquant la planète d’une empreinte indélébile. Micaël s’est donné aux hommes, il s’est Effusé sur l’humanité, et lors de la Pentecôte, après sa résurrection, il a Effusé sur eux son Esprit de vérité.
  • On trouvera dans le livre plusieurs autres exemples d’effusion, mais bien entendu aucune n’atteint la sublime grandeur de celle de Micaël, Créateur personnel de notre univers local. Citons, entre autres l’effusion d’Adam et Eves il y a environ 35.OOO ans, et celle de Machiventa Melchizédek il y a environ 4.OOO ans, à l’époque d’Abraham. Dans un sens plus restreint, et à l’échelle humaine on pourrait dire que Moïse s’est effusé sur le peuple hébraïque à partir de l’Exode.
  • Au sens cosmique, la religion est une expérience personnelle vécue, qui pour chaque homme est semblable dans son principe et différente dans sa réalisation. La véritable religion devrait s’acquérir au foyer familial par l’enseignement des parents et l’exemple vivant qu’ils donnent à leurs enfants. La religion organisée ou Institutionnelle est un compromis temporaire avec le matérialisme ; elle conserve une certaine utilité en attendant que les hommes aient suffisamment évolué pour pratiquer la religion Personnelle et savoir que Dieu est une Personne ; ils chercheront alors à le connaître, à faire sa volonté, et à devenir semblables à lui dans la mesure du possible.
  • Traduit de l’anglais par Jacques Weiss
  • Édition : Urantia – 1955
  • ISBN :
  • [Traduction de Weiss : plus disponible]

 

Ce site est une modeste invitation à parcourir ensemble le chemin de la réflexion…